Défilé de la Soirée des joueurs 2011 produit par Chiccane.com

Le dimanche 7 août dernier, le défilé de la Soirée des joueurs 2011 de la Coupe
Rogers mettait en vedette la crème des designers montréalais. Parmi ceux-
ci, on retrouvait notamment Dimitri Chris, Denis Gagnon, Mélissa Nepton, Ève Gravel, Rudsak et Nadya Toto. Et pour la même occasion, les plus grands joueurs de tennis troquaient le court de tennis pour la passerelle, vêtus des
créations issues du talent et génie créatif d’ici.

Le défilé de mode et ses préparatifs auront eu lieu à l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth. Pour enrichir la prestation mode, la DJ Misstress Barbara avait été mandatée pour accompagner la démarche des mannequins et athlètes. Avant
l’événement, rien n’était laissé au hasard pour cette soirée réglée au quart de tour, non sans une certaine et tangible fébrilité : les designers, maquilleurs et stylistes, tous travaillaient d’arrache-pied afin que cet happening mode soit des plus mémorables. Peu avant l’événement, certains athlètes se familiarisaient encore avec l’univers du mannequinat, que plusieurs découvraient pour la toute première fois, parfois avec un naturel des plus désarmants, parfois avec une touchante vulnérabilité.

Les créateurs Dimitri Chris et Rudsak habillaient les hommes pour l’occasion. Les polos et t-shirts du tennisman laissaient place aux tenues d’inspirations tantôt militaires, avec ou sans influence soviétiques, tantôt classiques ou modernes, mais toujours masculines et raffinées. Les coupes étaient franches et assumées, les tonalités intemporelles, conjuguées aux notes de couleurs et subtils contrastes de tonalités et matières. Les pièces présentées réitéraient une fois de plus que la mode masculine doit avant toute chose se jouer et se définir dans les détails.

Chez la femme, les créations de Nadya Toto, Denis Gagnon, Ève Gravel et Mélissa Nepton se suivaient les unes après les autres, sans pour autant se ressembler. Les pièces présentées étaient élégantes et romantiques, confectionnées dans les matières les plus riches et nobles, telles les soies, dentelles et fourrures. Les tenues monochromes, tantôt blanches ou noires, laissaient toute la place aux accessoires et permettaient de jouer des milles et uns détails, nuances et textures du vêtement, tout en maintenant un bel et fragile équilibre esthétique.

www.chiccane.com
Directrice artistique Melika Drouin
François Van Hoenacker

Catégorie(s): Évènement